Comment repérer et analyser les labels de la mode éthique ?

La mode éthique est représentée par de nombreux labels mais il n’est pas toujours simple de s’y retrouver et de savoir ce que l’on porte réellement ! L’équipe HonestMind tient à vous proposer des produits et des marques issus d’une mode plus éthique et responsable aussi bien d’un point de vue écologique, qu’humain.

1. Savez-vous exactement ce qu’est un label de mode éthique ? À quoi sert-il ?

Un label de mode éthique est une marque protégée et distinctive créée par un organisme public, professionnel ou une association. Il possède également une forme matérialisée via un symbole ou un logo distinctif. Ainsi, on peut le repérer facilement sur les vêtements ou leurs étiquettes. 

Afin de s’assurer de sa conformité et de sa pertinence, un contrôle est effectué lors de l'attribution du label puis à fréquence régulière sous forme d’audit. 


Un label peut apporter un certain nombre de garanties pour un vêtement et prendre en compte différents critères en lien avec la mode éthique comme : 

  • Son origine 

  • La qualité des matières premières utilisées 

  • Le procédé de fabrication et notamment l’absence de substances nocives pour la santé et l’environnement 

  • Le respect du cahier des charges établi collectivement 

  • Les conditions de travail 

  • La rémunération des employés

En résumé, les labels ont une triple fonction : 

  1. Signaler : ils permettent aux consommateurs de s’engager dans des pratiques de consommation responsable. 

  2. Définir : ils rendent concrète la qualité à travers l’élaboration de cahiers des charges. 

  3. Garantir : ils apportent aux consommateurs la preuve de la conformité entre les pratiques mises en œuvre et les engagements mentionnés dans le cahier des charges.

Pour une marque de mode écoresponsable, se voir décerner un label de mode éthique est un signe de reconnaissance des efforts réalisés, un gage de confiance et de qualité.

Remarques : Une labellisation représente un coût pour les marques. Ainsi, certains créateurs n’ont pas les moyens de se l’offrir alors même qu'ils remplissent toutes les conditions d’octroi. N’hésitez pas à procéder à quelques vérifications avant de passer votre chemin.

2. Les labels sont-ils fiables ? Comment repérer les faux labels ?

En France, il n’existe pas de réglementation ou de label officiel relatif à la mode éthique. Ainsi, il faut bien faire la différence entre : 

  • Les labels mis en place par les organismes publics.

  • Les labels mis en place par les organismes indépendants/privés (exemple: ONG).

  • Les labels créés par les entreprises qui décernent elles-mêmes leur propre label.

En effet, certaines formulations sont purement marketing et s’apparentent clairement à du greenwashing. Voici donc quelques indices qui vous permettront de repérer le greenwashing et les “faux labels” (ceux que les marques s’attribuent elles-mêmes) : 

  • Des preuves concrètes inexistantes concernant les démarches des entreprises.

  • L’utilisation à outrance du vert, des animaux, des fleurs… qui fait penser au naturel sur les visuels de la marque.

  • Une promesse disproportionnée par rapport au produit en lui-même.

  • Une communication opaque, des termes vagues, des mots-clés.  

3. Exemples de labels certifiés de la mode éthique :

  • GOTS (Global Organic Textile Standard) : Le label GOTS garantit un mode de production écologique et socialement responsable. Il applique également des exigences de qualité. 

  • SLOWEARE : Le label SLOWEARE permet au consommateur d’identifier facilement les marques de mode engagées dans une démarche écoresponsable. Il simplifie ainsi le décodage entre le discours, les déclarations et les actes concrets.

  • GLOBAL RECYCLED STANDARD : Le label GLOBAL RECYCLED STANDARD indique que les produits sont réalisés à partir d’un minimum de 50 % de matériaux recyclés.

Exemples de labels de la mode éthique
  • Entreprise du Patrimoine Vivant : Le label Entreprise du Patrimoine Vivant est une marque mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels.

En effet, certaines formulations sont purement marketing et s’apparentent clairement à du greenwashing. Voici donc quelques indices qui vous permettront de repérer le greenwashing et les “faux labels” (ceux que les marques s’attribuent elles-mêmes) : 

  1. Des preuves concrètes inexistantes concernant les démarches des entreprises.

  2. L’utilisation à outrance du vert, des animaux, des fleurs… qui fait penser au naturel sur les visuels de la marque.

  3. Une promesse disproportionnée par rapport au produit en lui-même.

  4. Une communication opaque, des termes vagues, des mots-clés.

Remarques : Bien que ces derniers labels soient décernés par des organismes publics et privés renommés, il est important de se renseigner méticuleusement avant de faire confiance à une certification.

Vous l’avez compris, les labels de la mode écoresponsable sont de bons indicateurs pour vous aider à choisir des vêtements, chaussures et accessoires de manière éthique. Cependant, nous vous recommandons vivement de vous fier en priorité aux labels certifiés qui réalisent des contrôles réguliers. Chez HonestMind, nous avons à cœur de vous proposer de vraies alternatives écoresponsables grâce à des collaborations exclusives et cette publication nous permet d’introduire une série d’articles dédiée aux labels de la mode éthique. Nous allons décortiquer les labels un par un afin de mieux comprendre ce que leur certification signifie.

Découvrez ATELIER BERNIE